Comment éviter la fatigue après le repas ? Voilà un symptôme très répandu qui touche plusieurs millions de personnes chaque année. Elle est définie par une sensation de manque d’énergie, au niveau physique et mental.

Pourtant, il existe de nombreuses solutions pour l’éviter. Que ce soit au niveau de l’alimentation et du bien-être, certaines techniques parviennent à éviter et réduire les coups de barre après avoir mangé.

Premièrement, voyons ensemble quels sont les aliments qui génèrent de la fatigue et ceux qui génèrent de l’énergie. Dans cette partie, nous allons voir comment le taux de sucre des aliments à une influence sur l’intensité de la fatigue après les repas ? Également, nous verrons en quoi les combinaisons alimentaires sont indispensables pour se sentir en pleine forme après avoir mangé.

Deuxièmement, nous verrons pourquoi il est crucial d’écouter son corps pendant le repas pour éviter de manger trop vite et en trop grande quantité.

Troisièmement, vous comprendrez pourquoi il faut miser sur la détente avant ou après avoir mangé.

Enfin, vous connaîtrez une simple action qui permet de réduire la somnolence postprandiale.

En réalité, nous verrons comment mieux digérer et assimiler ce qu’on mange pour éviter la fatigue après le repas.

Commençons avec le bon choix des aliments !

Avant tout, pourquoi est-il si important de lutter contre la fatigue après le repas ?

En suivant les conseils qui vont suivre, vous verrez que de nombreux bienfaits vont apparaître :

  • Une meilleure productivité
  • Une plus grande clarté mentale 
  • Une réduction des envies de sucres 
  • Une augmentation globale de l’énergie physique et mentale

Apprendre à choisir les bons aliments

éviter la fatigue après le repasC’est surtout au niveau de la nutrition qu’il faut agir pour éviter la fatigue après le repas. En particulier sur la concentration en sucre des aliments. C’est simple : plus vous consommez des aliments à haute teneur en sucre, plus la fatigue après manger est intense et rapide.

En fait, cela est dû à l’indice glycémique des aliments.

Le mécanisme à comprendre : plus un aliment possède un IG haut, plus le sucre passe rapidement et massivement dans le sang. Pour abaisser ce taux élevé de sucre, le pancréas sécrète une substance appelée « insuline ». Plus l’IG est élevé, plus la sécrétion est importante. Le problème est que cette sécrétion fatigue énormément l’organisme. Et c’est cela qui participe à la fatigue après les repas.

Souvent, les féculents riches en sucres simples tels que les pâtes blanches, le pain blanc, le riz blanc et la semoule de blé possèdent un indice glycémique (IG) haut. Tout comme les biscuits, bonbons et boissons sucrées.

En général : plus un aliment est enrichi en sucre, plus son impact est négatif sur l’énergie.

Quels sont les aliments anti-fatigue ?

Voici une liste d’aliments à intégrer dans votre alimentation pour éviter la fatigue après le repas :

  1. Fruits (sauf bananes trop mûres et dattes)
  2. Légumes
  3. Oléagineux (amandes, noix de Grenoble, noix du Brésil, noix de macadamia, noix de pécan)

De plus, l’association des fibres (par exemple, dans les légumes) et des protéines est particulièrement intéressante. Cela est principalement dû au pouvoir des fibres qui ralentissent la montée brusque de sucre dans le sang. En plus, les fibres nettoient le système digestif et favorisent le bon transit intestinal.

Quant à elles, les protéines ont un pouvoir intéressant de satiété. En particulier les œufs.

Pour mieux comprendre, voici un repas types anti-fatigue :

  • 1 à 2 portions de légumes
  • Une portion de protéines (poisson, œuf, viande blanche, tofu, etc.)
  • 1 portion de bons gras (huile, noix, amandes, etc.)
  • Une portion de fruit (pomme, orange, clémentine, kiwi, etc.)

Non seulement ce repas est rassasiant et goûteux, mais il vous apportera tout ce dont votre corps a besoin pour carburer en même temps d’éviter la fatigue après le repas.

C’est-à-dire :

  • Des légumes pour les minéraux (potassium, fer, calcium, cuivre, magnésium)
  • Des protéines pour les acides aminés essentiels et pour le bon fonctionnement du système musculaire
  • De bons gras pour ralentir la digestion et donc la diffusion du sucre dans le sang. En plus, les bonnes graisses nourrissent le système cérébral en favorisant la mémoire et la concentration.
  • Un fruit pour sa richesse en eau et en vitamines (C, toutes celles du groupe B, D,E et K).

Ensuite, tout en continuant dans l’univers de la nutrition, quelque chose d’autre est important à gérer pour ne pas avoir de creux d’énergie : les combinaisons alimentaires.

Qu’est-ce que les combinaisons alimentaires et comment les optimiser pour éviter la fatigue après le repas ?

éviter la fatigue après le repas

Les combinaisons alimentaires sont tout simplement des associations par types d’aliments. Exemple : féculents + légumes. Ou encore : protéines + fruit. Vous voyez le concept ?

Pour optimiser ces combinaisons, il est essentiel de connaître cette mauvaise combinaison alimentaire :

– Protéines + Féculents

Pourquoi cette cette combinaison n’est-elle pas bonne ?

Tout simplement, les protéines ont besoin d’un milieu très acide (pH inférieur à 7) pour être digérées convenablement. Tandis que les féculents ont besoin d’un terrain neutre, voire alcalin (pH égal et supérieur à 7).

Ce qui entraîne des difficultés de digestion, et en particulier une production de gaz (flatulences).

Pour éviter la fatigue après les repas, il vous faut connaître les bonnes combinaisons alimentaires :

  • Protéines + Légumes

ou

  • Féculent + Légumes

Les résultats bénéfiques : une digestion plus rapide et légère (environ 2-4 heures pour une bonne combinaison et 6-8 heures pour une mauvaise combinaison), mais aussi une énergie plus élevée.

Bien sûr, il n’est pas nécessaire d’être 100 % focalisé sur cette « règle » lorsque vous mangez. Essayer cette astuce vous permettra de voir comment votre corps réagit, mais le plus important est d’écouter ses propres envies.

Écouter son corps pour éviter la fatigue après le repas

éviter la fatigue après le repasÊtre à l’écoute de notre ressenti est un atout essentiel pour favoriser notre bien-être. Cela est bien vrai lorsque nous mangeons. Lors d’un repas, il est essentiel de manger de manière lente. Ainsi, votre estomac enverra un message à votre cerveau quand ce premier sera satisfait.

La tradition japonaise préconise de manger à 80 % de notre satiété. Rien n’est plus reposant pour votre système que de n’avoir à digérer que ce dont il a besoin.

En effet, si vous ne respectez pas ce principe, en particulier le soir, votre digestion sera plus lente. Et comme vu précédemment avec les combinaisons alimentaires, une digestion lente amène à la fatigue après les repas.

Donc, lorsque l’on mange, il est important de manger lentement et de manger sans se sentir plein.

Miser sur la détente avant et/ou après manger

éviter la fatigue après le repasDétendre son système nerveux est une méthode de plus pour faciliter la digestion et donc d’éviter la fatigue après les repas. Par exemple, faire quelques respirations de 10 à 15 secondes après manger.

Scientifiquement, cela aura pour effet de donner l’alerte à un nerf appelé « nerf vague ». Celui-ci relie le système intestinal au système cognitif. Grâce à la respiration, vous stimulez vos organes et en particulier ceux de votre digestion.

La respiration permet donc de déclencher de puissantes hormones dans votre cerveau : dopamines, sérotonine, endorphines. Le résultat : vous sentez un sentiment d’apaisement et votre digestion sera plus fluide, et cela participe à réduire la fatigue après les repas.

Avant les repas, il peut aussi être intéressant de pratiquer une activité de relaxation telle que la méditation ou la cohérence cardiaque. Ces deux astuces anti-stress ont prouvé leurs bienfaits sur l’abaissement du niveau de cortisol (hormone du stress). Et bien sûr, cela contribue à mieux digérer.

Être en mouvement pour être plus alerte

éviter la fatigue après le repasFaire une marche après les repas est une excellente solution pour lutter contre la fatigue après les repas. En fait, quand nous mangeons, notre corps est immobile et cela ce n’est pas favorable à notre énergie. Il est capital d’être en mouvement au quotidien pour se sentir moins fatigué. En bougeant, vous donnez un coup de fouet au système lymphatique présent dans notre corps.

Notre système lymphatique permet d’éliminer les toxines. Contrairement au cœur, ce système ne possède pas de pompe. Sa stimulation doit donc être réalisée chaque jour et régulièrement, car, sinon nous risquons de nous sentir léthargiques et vides d’énergie.

Quelles sont les activités pour stimuler le système lymphatique afin de se sentir plus énergique ?

Voici une liste de 3 sports bénéfiques pour se sentir moins léthargique en journée :

  • Trampoline
  • Natation
  • Course à pied

En faisant une activité sportive au moins 3 fois par semaine pendant 20 minimum, vous aurez un meilleur sommeil et vous réduirez la fatigue. Et lorsque vous ferez une petite promenade après les repas, vous digérerez mieux et vous ne vous sentirez pas épuisé. 

La conclusion pour éviter la fatigue après le repas

Vous l’aurez compris, en choisissant des aliments avec un indice glycémique faible, vous réduirez l’impact de la sécrétion d’insuline responsable de la fatigue après le repas. De plus, en combinant soigneusement vos aliments, vous allez mieux digérer et bénéficier d’une quantité importante d’énergie.

Ensuite, pour éviter la fatigue après les repas, il faut manger lentement et ne pas se sentir « plein ».

Puis, se relaxer avant ou après manger avec des techniques telles que la méditation, la cohérence cardiaque ou tout simplement la lecture vous permettront de favoriser votre bien-être.

Enfin, faire une petite marche de 10-15 minutes permet de vous détendre et de réduire le sentiment d’endormissement (fréquent après les repas).

Voilà ! Vous avez tout ce qu’il vous faut pour prévenir la fatigue après les repas, ou pour tout simplement la réduire si vous en êtes concerné ! 🙂


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.