Prendre du recul est une compétence importante à acquérir dans notre quotidien. En effet, c’est essentiel pour relativiser et lâcher prise face à certaines situations critiques du quotidien.

Dans cet article, vous allez premièrement comprendre ce qu’est “prendre du recul”, pourquoi le faire est essentiel, et comment réussir à y parvenir. Pour cela, vous verrez 5 astuces simples et efficaces à incorporer dans votre quotidien.

Que veut-dire prendre du recul ?

On appelle cela aussi “prendre de la distance”. C’est tout simplement le fait de se détacher de la situation initiale pour réfléchir, afin d’agir plus positivement par la suite.

“Je fais le choix d’observer la situation, de me laisser aller, de prendre un moment de réflexion, puis j’agirais en conséquence.”

L’inquiétude, l’angoisse et le stress au travail peuvent nous affecter et nous plonger dans les pensées négatives. C’est pourquoi savoir prendre du recul consiste à observer le moment et de prendre un instant pour relâcher la pression.

Ce moment de relâchement est crucial pour prendre de meilleures décisions, mais ce n’est pas tout…

Pourquoi prendre du recul est essentiel ?

Prendre de la hauteur sur quelque chose peut s’avérer très utile. C’est par exemple le cas d’une dispute dans un couple ou au travail.

Une parole, un geste peuvent conditionner le reste d’une relation ou d’un instant de vie. Voilà concrètement pourquoi prendre du recul est important.

Mais prendre de la distance vous permettra aussi de :

  • Mieux gérer votre stress dans votre vie professionnelle
  • Prendre ou garder confiance en soi
  • Favoriser la paix intérieure
  • Gagner en sérénité d’esprit
  • Chasser les pensées négatives
  • Avoir une meilleure gestion du stress en général
  • Être heureux et motivé

Mais il a aussi des avantages cachés à cette pratique :

  • Une système immunitaire plus résistant
  • Une diminution de la pression artérielle
  • Un équilibre du rythme cardiaque
  • Une tendance à avoir des pensées positives
  • Une réduction de l’anxiété généralisée et du stress chronique

Maintenant que nous avons vu l’importance de prendre le recul nécessaire, voyons ensemble comment réussir à y parvenir…

Comment réussir à prendre du recul ?

Voici 5 astuces à appliquer dès aujourd’hui pour réussir votre prise de recul. Lisez-les, assimilez leurs principes et passez à l’action. Ainsi, vous retrouverez rapidement des émotions positives.

Prendre du temps pour soi-même

Prendre du temps pour soi-mêmeAvez-vous déjà appris à ne rien faire ? Voilà quelque chose de très difficile. En effet, nous sommes habitué à être en action en permanence : travailler, aller faire les courses, s’occuper des enfants… Mais on oublie souvent de prendre du temps pour nous-mêmes.

Aujourd’hui si vous êtes souvent fatigué le matin en vous levant ou épuisé en fin d’après-midi, cela peut être le signe d’une fatigue nerveuse. Vous avez alors besoin de faire des exercices de relaxation ou de sophrologie. Cela est très utile pour éviter le burn out (épuisement profond) et la dépression.

Comment prendre du temps pour soi-même ?

Ce qu’il faut faire, c’est de s’arrêter un instant et de se recentrer sur soi. Pour cela, la méditation en pleine conscience, la lecture inspirante, les exercices de respiration peuvent aider. Ce qui est important, c’est de vous couper du stress et de faire quelque chose qui vous fait plaisir.

En faisant cela, vous parviendrez à vous détendre rapidement et vous reposerez votre système nerveux. Vous réussirez à mieux gérer le stress si vous êtes souvent stressé. Finalement, vous pourrez prendre du recul beaucoup plus facilement.

Pratiquer la déconnexion numérique

Se déconnecter des écransSe déconnecter des écrans peut faire beaucoup de bien. En fait, ce n’est pas seulement la fatigue visuelle qui est diminuée, mais aussi la fatigue mentale.

Bien que le numérique est une ressource très utile, les écrans peuvent diminuer notre capacité à prendre de la hauteur.

Quand un problème ou un tracas apparaît, il est souvent facile de se réfugier dans son smartphone, devant l’ordinateur, etc. En fait, cela est une source d’anxiété et d’angoisse en plus.

Comme dit précédemment, il vaut mieux faire un “break”, s’arrêter un instant et s’occuper l’esprit à autre chose. Pour cela, allez vous promener dans la nature, écoutez le chant des oiseaux, des vagues… Et pensez à autre chose.

C’est comme une désintoxication.

La déconnexion numérique peut vraiment vous aider à exploiter des sensations apaisantes que vous n’avez sans doute pas encore connu. Essayez et prenez enfin le recul sur la situation. En plus, c’est beaucoup mieux pour votre santé mentale.

Maîtriser ses émotions négatives

Tout le monde a des émotions négatives. Elles font partie de nous, et découlent des pensées négatives. Mais on a le choix de suivre nos émotions, et de changer son ressenti intérieur.

Maîtriser ses émotions négatives et relativiser
L’échelle émotionnelle par Max Piccinini

Image : https://www.reussitemax.com

Pour transformer une émotion de peur, d’angoisse ou d’inconfort, cette méthode en 3 étapes de Max Piccinini pourra vraiment vous aider. C’est le PMF :

  • Physiologie
  • Monologue intérieur
  • Focalisation positive

Premièrement, regardez votre posture. Est-elle courbée, penchée en avant et renfermée ? C’est souvent le cas lorsque l’on ressent une émotion négative. Avoir cette physiologie accroît la sécrétion de cortisol (l’hormones de stress), et diminue la sérotonine.

En revanche pour inverser la donne et être dans une émotion positive, de force et de sérénité, voici ce qu’il faut faire : redressez-vous, jetez les épaules en arrière, bombez légèrement le torse, prenez une bonne inspiration et souriez naturellement.

Comment vous sentez-vous ?

C’est la première étape, mais ce n’est pas tout…

Ensuite, il est important d’écouter son discours intérieur. C’est votre petite voix, qui peut être positive ou négative. Changez-la. Pour cela, stoppez les phrases négatives que vous dites à votre mental. Puis, remplacez-les par leur contraire, en positif.

Ainsi, vous allez augmenter votre niveau de dopamine et cela vous permettra de diminuer la force des émotions négatives. De plus, vous aurez tout d’un coup plus confiance en vous.

Troisièmement, demandez-vous sur quoi vous focalisez votre attention. Sur le positif le négatif ? Transformez votre émotion négative en émotion de joie. Ainsi, focalisez-vous sur ce qu’il y a de bien dans votre vie. Cela peut être :

  • Je suis en bonne santé.
  • J’ai de la chance de répondre à mes besoins primaires.
  • Etc.

Toutes ces choses positives vont changer votre humeur et la manière de relativiser. Vous serez beaucoup plus zen.

Suivez ces 3 étapes et vous parviendrez à mieux gérer vos émotions négatives, et donc à prendre du recul avec plus de facilité.

Vivre dans le moment présent

Vivre dans le moment présentCette astuce est certainement la plus importante, puisque c’est l’une des plus bienfaisantes pour prendre de la distance sur un fait ou une situation.

Comme dit précédemment, il est important de prendre du temps pour soi-même. Mais cela est encore plus efficace si vous le faite en pleine conscience, dans le moment présent.

Vivre le moment présent peut être effectué partout : méditer, focaliser son attention sur la circulation de l’air lors de la respiration, se concentrer sur le contact du soleil sur notre peau, la sensation de l’eau lorsque l’on boit, etc.

La pleine conscience est très utile et peut être donc appliquée partout. Elle est remplie de bienfaits. Le fait de “s’ancrer” dans le moment présent vous permettra d’être plus conscient du monde qui vous entoure, et donc des choix que vous faites. Être pleinement dans le moment présent est très efficace contre le stress. Mais également pour relativiser.

Appliquez ce principe aussi souvent que possible pour vous recentrer sur vous-même. Cela va vous relaxer au plus haut point.

Réussir à lâcher prise

Lâcher prise et prendre du reculLe lâcher-prise est une technique qui fonctionne bien pour prendre du recul. Lorsqu’une situation anxiogène vous guette, ne luttez pas contre vos émotions. Acceptez-les et elle vont partir d’elle-même.

Les tensions, les peurs, les sensations d’oppressions et les angoisses ne sont que des symptômes. C’est tout simplement votre système nerveux qui veut vous protéger.

Peut-être que vous êtes une personne perfectionniste et qui veut tout contrôler. Si tel est le cas, alors voici un excellent conseil. Répétez-vous ceci et croyez-le :

“Je ne veux pas être perfectionniste, si ça n’est pas parfait, c’est pas grave. Je fais de mon mieux, mais je ne veux pas ajouter de la pression sur mes épaules.”

Appliquez toutes ces techniques de relaxation et incorporez-les dans votre quotidien. Ainsi, vous serez de plus en plus à l’aise dans les situations difficiles. Sachez enfin que chaque circonstance est formatrice. Prendre du recul ne sera plus jamais un souci.

Vous avez aimé cet article ?

Faites votre vote ci-dessous !

Note globale / 5. Nombre de votes :